A quelles températures sert-on les différents types de vins ?

La température du vin change la perception que vous avez. Dans ce cas, il est préférable de suivre les températures de service afin de mettre en avant la qualité des vins.

Le vin blanc

Il est essentiel de savoir la température de service du vin. la Le vin blanc, il est plus acide par rapport au vin rouge. Ainsi, il vous fait saliver avec une salivation fluide. Cependant, cette saveur acide est également soulignée et mise en valeur par le froid. En faisant cette expérience, vous pouvez vous rendre compte aisément : pressez un citron, et ensuite, buvez son jus. Lorsque le jus est servi à une température ambiante, cela vous sera plus déplaisant de le boire que lorsqu’il est servi glacé. Le vin blanc qui est plus acide par rapport au vin rouge, il est préférable de le servir plus frais afin de souligner son acidité et aussi de mettre sa fraîcheur en avant. Ensuite, prenez un autre vin blanc qui est moins acide comme le vin blanc de garde. Ce dernier est plus rond en bouche. Dans ce cas, du fait de son acidité réduite, il est préférable de le servir plus chaud. Ainsi, le vin blanc vif et sec est servi à 8 jusqu’aux 10 °C alors que le vin blanc de garde peut être servi à 10 jusqu’aux 13 °C.

Le vin rouge

Il y a une grande différence entre le vin rouge et le vin blanc. Au-delà de la couleur, les tanins les distinguent aussi. D’ailleurs, le vin rouge est moins acide par rapport au vin blanc. Pour le vin rouge, sa température de service est liée à 2 facteurs : l’acidité plus faible et la présence de tanins. Dans ce cas, la température du vin est importante. Si vous avez suivi les explications concernant le vin blanc, l’acidité plus faible du vin rouge implique une température qui est plus élevée que celle du vin blanc. La perception des tanins change avec la température. Les tanins sont renforcés lorsque le vin est également servi froid. Si vous prenez un vin rouge peu tannique et léger, vous pourrez le servir plus frais par rapport au vin rouge charpenté. Ainsi, le vin rouge léger est servi à 13 jusqu’aux 15 °C alors que le vin rouge charpenté peut être servi à 15 jusqu’aux 18 °C.

Le rosé

En ce qui concerne le rosé, c’est un cas semblable au vin blanc. En effet, le rosé provient d’une courte macération des peaux de raisin avec son jus, ce qui donne un peu d’arôme et de couleur, mais sans tanins. La majorité des rosés ne sont pas également tanniques. De ce fait, pour le rosé, c’est la même méthode que celle du vin blanc. Ainsi, le rosé est servi frais afin de souligner son acidité. Il est servi à 8 jusqu’aux 10 °C.

Faut-il aérer les vins avant de les servir ?
L’accord vin moelleux/dessert : une erreur !