Comment reconnaître un bon d’un mauvais vin ?

vin

Au lieu d’analyser votre verre pour trouver des arômes, des animations ou des marques, ne serait-il pas plus simple de le qualifier de super bon, très bon, bon ou mauvais ? Il serait beaucoup plus facile d’opter pour une bouteille dans une boutique ou un bar avec une distribution de qualité ou du moins pour un rapport qualité/prix. Évidemment, la qualité joue un rôle important dans le goût, mais comment la reconnaître ?

Le goût, une chose personnelle

Plusieurs instruments sont utilisés pour mesurer la qualité d’un vin, tels que l’apparence, l’odeur et le goût. Cependant, ces outils sont individuels et subjectifs. Pour apprécier la qualité d’un vin, évaluer les avis de plusieurs dégustateurs professionnels ou d’un caviste peut être une solution. Bien sûr, il existe des différences subtiles entre les bons vins et la réponse à cette question est le rôle du goût. Pour donner la réponse la plus réaliste, le dégustateur utilise des méthodes et des standards pour minimiser la subjectivité de cette analyse. La mesure de la qualité restera entre vos mains ou votre goût. Un bon vin est un vin que vous aimez, peu importe ce que les autres pensent. Cela conduit également à la desquamation, à savoir ce qu’il y a à l’intérieur des intestins, à analyser les odeurs, la longueur, etc. L’utilisation de critères subjectifs tels que l’équilibre, la profondeur, la complexité et l’unicité ne vous intéressera que dans l’analyse, il sera donc intéressant pour vous d’utiliser la collection de saveurs. Trouvez différentes gammes de vin sur lacavedeleon.fr et faites vous livrer celui de votre choix.

L’équilibre : le sucre, l’acidité et les tanins

L’équilibre dans la sélection de vins est un des éléments le plus important, et il est compliqué à tester. L’équilibre correspond aux trois composants principaux du vin : le sucre, l’acidité et les tanins. Il est important qu’un goût ne prédomine pas sur les autres. Une fois que vous avez avalé le vin, vous pouvez sentir au bout de votre langue s’il est sucré ou non. Cette douceur permet de distinguer les vins secs, demi-secs ou liquoreux. En fermant le nez, la douceur sera préservée et l’arôme fruité ne se fera plus sentir. Tous les grands vins ont une acidité forte ou faible, même les rouges. Reste que l’acidité des blancs est une marque très importante qui lui donne tout son caractère. En mettant de vin dans votre bouche, une partie de votre langue vous permettra de contrôler l’acidité du tanin qui se trouve normalement dans la peau, les fruits et les raisins. Le vin rouge est laissé sur la peau pendant le développement, produisant des niveaux de tanin plus élevés que les blancs. Ils sont situés à l’arrière de la langue et des joues. Il est souvent difficile de faire la distinction entre l’acidité et les tanins. Pour distinguer les deux, concentrez-vous sur les salivations après l’avoir bu : l’acidité provoque des salives et les tanins laissent la bouche sèche.

Longueur, complexité et profondeur

La longueur du vin ne correspond pas à la vitesse de mise en bouteille, mais à la résistance de l’arôme et du goût du vin. Lorsque vous le goûtez, faites attention au moment où vous pouvez encore le sentir après l’avoir avalé. Plus elle est caudale, mieux elle peut être considérée. Les grands vins sont souvent propagés par la consommation et disparaissent rapidement lorsqu’ils sont avalés. La profondeur est un concept assez ouvert. D’après une expérience, le vin va en profondeur lorsqu’il offre plusieurs couches aromatiques différentes. En sentant ou en dégustant le vin, on remarquera d’abord l’arôme dominant puis au fil du temps, on sentira d’autres arômes qui n’étaient pas perçus initialement ou la subtilité spécifique de cet arôme dominant. L’arôme de fraise peut être distingué entre la fraise classique, la fraise des bois, la confiture de fraises, etc. La complexité est le rapport entre la longueur et la profondeur du vin. Les vins à plusieurs couches de saveurs différentes et avec une bonne ténacité orale seront jugés plus riches et donc de meilleure qualité.

La nature du vin et la décision finale

Ce concept est très nouveau puisqu’il n’est utilisé que depuis 1990. Le vin est très traditionnel dans la mesure où il s’apparente aux autres vins de la région. N’oubliez pas que le goût d’un bon vin doit toujours être synonyme de plaisir. Cela n’a pas de sens d’acheter un vin merveilleux si vous ne l’aimez pas. Le vin est comme une œuvre d’art. Vous ne comprenez peut-être pas ce que cela signifie à première vue. Il faut parfois revenir vers une cave à vin plusieurs fois pour comprendre toute sa magnificence et demander à quelqu’un de l’aider à le comprendre si nécessaire. Ces différents éléments rendent possible l’évaluation de la qualité d’un vin selon votre propre point de vue. Le plaisir que vous obtenez de son goût vous donnera envie de l’essayer à nouveau de découvrir de nouveaux aspects.

Quels sont les vins de Champagne ?
Comment ouvrir une bouteille de vin facilement ?